FICTION | Points d’attente


Et toutes choses existantes et possibles

Signe typographique introduit en 2031 dans les premiers textes officiels. En alternative aux points de suspension « … » qui signifient et le reste (et cetera), cette invention, aussi appelée points d’attentes, témoigne de la nécessité de faire exister, dans la littérature, les trajectoires existantes, possibles ou inconnues.
Les points de suspension coupent une liste non exhaustive qui pourrait être prolongée, les points d’attentes invoquent les possibles connus et inconnus au moment de l’écriture. Cette ponctuation est d’abord apparue dans le domaine juridique avant de s’étendre plus largement. A ce jour, les algorithmes placent les points d’attente devant les points de suspension dans l’écriture intuitive.