RESPIRE! | Entretien : Mava, Paris, jeudi 26 avril 2057

« Ecoutez la bande sonore en cliquant sur l’image ci-dessus. »

 

Retranscription de l’entretien :

“ (…) L’air est dans nos vies depuis peu, en fait. Auparavant, il y avait le ciel, il y avait les nuages, la brume, le vent… Avant les premiers pics de pollution et la mise en place des réglementations, on n’en parlait pas ! C’est comme s’il y avait eu un air… [cherche ses mots] un air “théorique”. Quelque chose d’abstrait, on ne le voyait pas. Et comme il ne nous gênait pas vraiment, on laissait ça aux spécialistes.

J’ai l’impression qu’à un moment – je ne saurais pas dire quand – cet air “théorique” a posé des problèmes. Et du coup, on a commencé à le sentir, le voir au quotidien ! Bien sûr, je savais qu’il existait, qu’il en fallait pour vivre… Mais je n’imaginais pas un jour dire : « tiens, aujourd’hui l’air est un peu trop résineux ! », ou : « tu as vu ? l’atmosphère est plus rugueuse que ce matin… », jamais ! Maintenant, c’est tous les jours qu’on le regarde.

A chaque fois que je dois sortir, je me demande : « Comment est-il aujourd’hui ? ». (Enfin, je vous dis ça maintenant parce que vous m’en faites parler, mais en réalité c’est devenu systématique, je ne m’en rends même plus compte). Alors, je regarde comme ça en direction du vide… , pour avoir un peu de distance… Je regarde vers le ciel puis vers un endroit plus sombre pour régler ma vue et viser entre les choses, pour distinguer à l’oeil nu les particules qui flottent. J’ai mes références à moi : si je peux les voir sans plisser les yeux ou pas; si la teinte est fraîche ou si au contraire j’ai du mal à distinguer les nuances; je regarde aussi comment les courants d’air se comportent avec le mouvement de la végétation…

Quand j’y repense, c’était quand même plus simple quand il n’existait pas tous ces airs… quand on ne se préoccupait pas d’eux. Quand chacun de nous faisait sa vie : les humains d’un côté et l’Air de l’autre, chacun ses affaires ! [rire] Bon j’arrête là, je commence à dire n’importe quoi !

Vous avez aussi sûrement beaucoup à apprendre de l’expérience de ma fille Louva à Canton, c’est incroyable ce qu’il se passe là-bas ! C’est quand d’ailleurs votre prochain entretien avec elle, vous la voyez toujours depuis 2046, comme moi ? (…) »

Mava
Enquête fiction RESPIRE!
Extrait de l’entretien de Mava, réalisé à Paris le 26 avril 2057.
Interprétation : Shahrzad Fathi (Newton’s Apple),
Texte : Yannick Gourvil,
Tous droits réservés (c) ET ALORS, Yannick Gourvil.

Share your thoughts