ET ALORS

LA FILATURE

Installation dans une cour du centre historique pour le Festival des Architectures Vives – thème: Jeux de cour”

Maîtrise d’Ouvrage: Association Champ Libre
Architecte associé: J. Morel
Coût: 2 000€ HT
Concours: Décembre 2006
Livraison: Juin 2007

L’installation est une oeuvre interactive et évolutive.
Au début du festival, une fois la porte passée, une nef tapissée de cordes blanches énigmatiques nous accueille. Une signalétique invite à suivre les règles du jeu de la filature : chaque personne se saisit d’une corde blanche et se dirige vers la cour où une structure de cordes rouges occupe déjà le vide. Le visiteur peut, à son tour, tisser la cour en nouant son fil.
Chaque joueur, avec sa mission, parcourt, corde à la main, l’enchevêtrement de liens en dépassant le stade de la contemplation en interrogeant le lieu et son action dans celui-ci. Il devient un acteur de l’espace ; il participe à ce jeu de construction hors du commun.