ET ALORS

1 000 YEUX

Installation pour le Festival Révéler la ville # 4
Thème :«Habiter les milieux»

Maîtrise d’Ouvrage : ARDEPA
Architecte associée : S. Hottier
Lieu : Nantes (44)
Coût : 2 000€ HT
Concours : Février 2012
Livraison : Juin 2012

Une drôle d’espèce animale habite la canopée des arbres de l’auditorium. La rumeur nantaise raconte qu’on ne verrait que leurs yeux dans les feuillages, des yeux qui observent.
Mais qui sont-ils? Que regardent-ils? Pourquoi sont-ils là? Autant de questions que se posent les visiteurs lors de cet échange de regards étonnant. Cette installation est composée de 1 000 balles de tennis de table disposées par paires dans les feuillages des arbres. Chaque balle est détournée afin de représenter un œil.
L’installation reprend un des codes rependus en bande dessiné, celui qui symbolise une présence dans le noir par des paires d’yeux sans tête ni corps.
“Mille yeux” offre au public une expérience généreuse et une rencontre surprenante qui interroge la Nature en ville, avec ses milieux écologiques et sa biodiversité; mais aussi les notions de promiscuité, d’habiter un espace partagé, d’observer l’autre…