ET ALORS explore de nouveaux récits pour habiter les grandes transformations urbaines qui sont liées au changement climatique, à l’augmentation du niveau de la mer, aux risques naturels, aux transitions énergétiques et démographiques.

Dans un contexte d’incertitude où la solution technique ne semble plus être l’unique issue, une multitude d’histoires hétérogènes à objectivité variable, parfois précaires, fragiles ou floues coexistent. Elles peuvent être peu entendues ou encore inaudibles, mais elles naissent toutes de situations contemporaines et elles composent, par superposition ou tissage, une autre appréhension du monde.

ET ALORS participe à la construction de ces autres « petites trajectoires » en proposant de nouvelles représentations propectives et en esquissant des scénarios de transformation urbaine par la fiction. Ce travail prend la forme d’exposition, d’installation sonore, de collage, d’édition, de performance, de conférence, etc., autant de formats au service d’une réflexion ouverte sur ce que nous traversons et ce qui nous arrive.

Trois acteurs récurrents se déploient dans les fictions d’ET ALORS : AIR, SOL et EAU guident un travail transversal aux exercices de l’architecture (la maîtrise d’oeuvre, la recherche et l’enseignement) et aux disciplines (scientifiques et artistiques). A la fois familiers au quotidien, fondamentaux à la santé du vivant et matières essentielles à un équilibre terrestre, ces éléments-acteurs habitent des problématiques globales depuis plusieurs dimensions particulières.

Un imaginaire optimiste de l’adaptation au réchauffement climatique, nommée + 2°C, plante le contexte prospectif de ces recherches. Il accompagne les réflexions prospectives sur le devenir de différents contextes urbains (à Rennes, Paris, Hambourg, Lisbonne, Dunkerque, Calais, Avignon, Nantes, la Nouvelle-Orléans…).

SOL

L'élément solide de récits prospectifs

EAU

L'élément liquide de récits prospectifs

+2°C

Fictions sur l'adaptation climatique